Aménager un véhicule en camping-car : les démarches

8 décembre 2020

Vous souhaitez prendre la route pour plusieurs mois, ou tout simplement partir occasionnellement en vacances sans passer par la case logement ? Il est tout à fait possible d’aménager un véhicule utilitaire en camping-car, à condition toutefois de respecter quelques exigences administratives.

L’homologation d’un véhicule aménagé

L’homologation d’un véhicule, appelée aussi réception, désigne la reconnaissance, par l’administration d’un pays, de la conformité de ce véhicule aux réglementations nationales notamment en matière de sécurité.

Lorsque cette réception est dite individuelle ou à titre isolé, l’homologation ne concerne alors qu’un véhicule, neuf ou déjà immatriculé. La réception est effectuée par la Direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie (DRIIE) en Île-de-France, et par les Directions régionales de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DREAL) pour le reste de la France.

Si vous réaménagez vous-même votre véhicule utilitaire en camping-car, vous devez, dans certains cas, obtenir son homologation VASP (Véhicule Automoteur Spécialisé de PTAC < ou = 3,5 tonnes).

Dans quels cas un véhicule utilitaire aménagé doit-il être homologué ?

amenagement vehicule camping car

L’homologation VASP n’est pas obligatoire dans tous les cas. Pour qu’elle le soit, il faut que les aménagements auxquels vous avez procédé soient inamovibles, et que votre véhicule contienne au minimum les équipements suivants :

  • des sièges convertibles en couchettes
  • une table et des assises
  • des espaces de rangement
  • un coin cuisine

Si vous n’avez procédé qu’à des travaux de manutention légère, en installant par exemple un simple matelas à l’arrière de votre fourgon, vous êtes dispensé d’homologation. Même chose si la cuisine est amovible et se compose uniquement d’un réchaud.

En revanche, pour tout aménagement plus conséquent et inamovible, vous devrez tout d’abord faire valider vos diverses installations par un organisme agréé, soit Qualigaz ou Veritas. L’organisme vérifiera notamment les éléments suivants : appareils de chauffage, de production d’eau chaude, de cuisson, réfrigérateur, ventilation et aération, ou encore la sécurité de l’installation des combustibles liquides.

Un dossier complet est à déposer à la DRIEE ou à la DREAL, et le véhicule est ensuite examiné après vérification des pièces demandées. Si vous faites aménager votre véhicule par un professionnel, l’homologation VASP est comprise dans le tarif.

L’homologation de votre véhicule vous permet d’être en conformité avec la loi, et vous assure également que vous ne rencontrerez pas de problème lors du contrôle technique, un véhicule utilitaire aménagé en camping-car et non homologué pouvant être refusé pour « non-conformité du véhicule avec la carte grise ». Vous serez également en règle avec votre assurance, qui pourra prendre en compte la valeur des aménagements.

Laisser un commentaire :